Accessoires Il y a 43 produits.

Sous-catégories

  • Batteries pour alarme

    Pour être efficace, un système d’alarme doit pouvoir fonctionner même en cas de coupure de courant. Les batteries pour alarme assurent cette fonction et sont donc primordiales pour garantir l’utilité de ce matériel. La batterie d'alarme Les batteries pour alarme servent à l'alimentation d’un dispositif installé avec des fils électriques (ou alarme filaire) quand ce dernier subit une coupure de courant. Les batteries d'alarme sont utilisées pour le « backup » (ou back-up). Ce terme employé en électricité désigne le basculement automatique vers une autre source d'énergie lorsque le branchement électrique d'un appareil n’est plus alimenté par sa source habituelle. Les batteries d'alarme ont donc été conçues pour disposer, parallèlement au courant électrique, d'une énergie mobilisable en cas de coupure. D'une manière générale, les batteries pour alarme sont essentiellement composées de lithium. Elles ont le même principe de fonctionnement que les batteries d'accumulateurs habituels et sont composées d'accumulateurs électriques reliés pour former un générateur électrique de tension. Ces accumulateurs sont également appelés composants de la batterie ou encore cellules. Ils sont destinés aux appareils électroniques et électriques employés dans un cadre domestique. C'est le cas des batteries d'alarme au lithium dont les cellules fonctionnent avec du lithium (cellules au lithium). Ces dernières sont très plébiscitées, car fiables et efficaces. Leur fonctionnement est irréprochable et continu, ce qui leur vaut d'être considérées comme une garantie de sécurité. De plus, leur durée de vie est très longue. Toutes ces raisons font qu'elles sont parmi les plus chères, sinon les plus onéreuses sur le marché. Utilités d'une batterie d'alarme Les batteries d'alarme sont très utiles en cas d'absence prolongée du domicile. Si une maison vide d'occupants peut se passer d'électricité, les propriétaires peuvent toujours mettre en marche le système d'alarme branché sur une batterie. En cas d’infraction, disposer d’un système fonctionnant indépendamment de l’électricité peut également s’avérer très utile. En effet, l’alerte sera donnée malgré une coupure volontaire de l’alimentation électrique. En tous les cas de figure, la batterie d'alarme fournira l'énergie nécessaire à la centrale d'alarme qui pourra ainsi fonctionner et coordonner tous ses éléments. La sirène d'alarme pourra également émettre sans problème ses signaux sonores en cas d'alerte. Une batterie au lithium est idéale pour les alarmes sans fil. Les alarmes filaires peuvent également y avoir recours bien qu’elles soient habituellement équipées de batterie en plomb. Choix et prix d'une batterie d'alarme Il est primordial de considérer avec attention certains critères avant d'acheter des batteries pour alarme. Le premier à prendre en compte sera bien sûr l'autonomie de la batterie. Certains modèles ne fonctionnent que durant 10 heures et doivent se recharger au-delà de ce laps de temps. Ces batteries ne seront donc pas utiles en tant que batterie de secours durant les longs week-ends de congé et les vacances. Pour en savoir plus sur l'autonomie d'une batterie, il est conseillé de s’attarder sur le nombre d'ampère-heure (indiqué par le sigle Ah) qui y est inscrit. Ce sigle indique l'unité de charge électrique ou la quantité d'électricité fournie par un courant avec une intensité de 1 ampère pendant 1 heure. L'ampère-heure « Ah » qui est l'indicateur de la capacité des piles et des batteries d'alarme n'est pas à confondre avec le symbole « A/h » qui désigne la vitesse de variation du courant. Pour faire simple, il faut retenir qu'une batterie qui affichera 4 Ah va générer 4 ampères durant 1 heure, ou bien 8 ampères en 30 minutes. La capacité d'autonomie d'une batterie d'alarme déterminera son prix. Plus grande est son autonomie, plus chère elle sera. Les batteries d'alarmes valent de 20 à 150 euros l'unité. Il est à signaler que certains modèles sont disponibles avec le système d'alarme. Au nombre des produits existant sur le marché se la batterie pour centrale d'alarme Batterie Atlantic'S ST-III et le Pack batterie Powermax Pro – Visonic.
  • Clavier déporté


    Besoin de sécuriser chacune des entrées d'une maison avec un code d'identification ? Le clavier déporté est la solution idoine. Qu'en est-il de cette extension fort utile à un système d'alarme ? Description du clavier déporté Certains modèles de centrales d’alarme sont dits aveugles ou à clavier déporté lorsqu’ils sont constitués d'un boîtier principal et d'un boîtier de commande déporté avec clavier numérique. Si le boîtier principal est relié aux sirènes, aux détecteurs ainsi qu’aux autres périphériques, le boîtier de commande embarque couramment un écran. Les claviers déportés constituent un supplément à la télécommande. Ils se connectent à la boîte centrale grâce à la technologie « BUS ». Ce système se charge de convertir les ordres entrés au clavier en informations dites « séries ». À savoir que le décryptage ne pourra être effectué que par la centrale elle-même. Il est par ailleurs permis d'ajouter plusieurs boîtiers à une seule centrale aveugle. Ce matériel est particulièrement utile dans le cas des dispositifs destinés à la prise en charge de multiples points de commande comme le garage, le portail et le hall d’entrée par exemple. Installation du clavier déporté Le coffret principal d’un système d’alarme se doit d’être dissimulé dans un placard, dans le grenier ou au sous-sol pour plus de discrétion et afin de le protéger d’un éventuel sabotage volontaire. Habituellement destiné à un usage interne, le clavier déporté, quant à lui, se place à portée de la main, pour que le dispositif de sécurité puisse être dirigé sans pour autant avoir besoin de manipuler le coffret principal. Il est en général placé dans l'entrée principale. Ceci afin de permettre à une personne qui désire entrer d'avoir le temps de pianoter le code d'identification pour stopper le mode surveillance du système d'alarme. La bonne combinaison devra être saisie avant l'enclenchement de la sirène qui, elle, fait suite à une détection d'ouverture de porte ou de mouvement faute de code correct. Dans certains cas, le clavier déporté peut également être placé à l'extérieur de l’habitation. Le coffret de contrôle devra alors être logé sous un abri ouvert ou fermé, tel que le garage ou une niche au niveau du portail. La saisie du code d'identification qui désactivera le mode de surveillance devra s'effectuer de façon aléatoire et ne devra pas inclure une suite de nombres ayant la même valeur. Utilité d'un clavier déporté Un clavier déporté est utile pour désactiver, activer totalement ou partiellement et à distance tout l'ensemble du système d'alarme. D'autre part, certains modèles sont dotés d'un mode panique qui se met en branle pour alerter le voisinage. Ce dispositif est utilisé pour faire office d'appel au secours. Autre utilité : ce type d'extension de télécommande est recommandé si plus de dix personnes doivent pouvoir activer ou désactiver le dispositif d'alarme. Pour déjouer les éventuelles mauvaises intentions, le clavier déporté est par ailleurs muni de son propre système de sécurité. Il s'activera et diffusera une alarme quand cinq codes incorrects seront introduits à la suite. De plus, le clavier déporté présente l'indéniable avantage d’intégrer un dispositif anti sabotage, ou appelé en langage technique « autoprotection du clavier ». Il reconnaît une tentative d'arrachage, et dans ce cas, se mettra à émettre un signal d'alarme. Certains types de clavier reliés à une centrale aveugle peuvent émettre différentes sortes d'avertisseurs sonores par le buzzer. Les utilisateurs peuvent alors personnaliser leur programmation, composant autant de réponses possibles à des actes spécifiques. Avec une portée pouvant atteindre les100 mètres en champ libre, le clavier déporté est un constituant essentiel d'un système d'alarme à centrale aveugle. À ce jour, ce dispositif est le must have en matière de sécurisation électronique.
  • Détecteur de mouvement

    Comment empêcher un cambrioleur de s’introduire chez soi ou le prendre sur le fait ? En équipant son habitation d’un détecteur de mouvement. Principes et utilisations de ce dispositif de sécurité. Détecter un mouvement avant une intrusion C’est au détecteur de mouvement qu’incombe le rôle essentiel de se prémunir des intrusions en signalant une présence étrangère. Le principe de fonctionnement de ce type de dispositif est simple : lorsqu’un mouvement est perçu dans le champ de détection, à l’extérieur ou au sein du domicile, un signal est envoyé à la centrale d’alarme activera la sirène. Détecteur à infrarouge Le détecteur de mouvement à infrarouge passif est intégré aux systèmes d’alarme les plus pointus. Ils décèlent la chaleur émise par un corps convertie en lumière infrarouge. Lorsqu’un intrus pénètre dans le périmètre de détection, une forte concentration d’énergie infrarouge sera perçue. Le dispositif l’indiquera à l’alarme qui émettra l’alerte. Afin d’éviter les fausses alarmes dues à une variation de température possible (température matinale plus élevée que celle du soir par exemple), ce détecteur ne prendra en compte que les fluctuations brusques et brèves de chaleur émise par une personne en mouvement. Le cas des animaux domestiques Les foyers abritant des animaux domestiques sont souvent victimes de fausses alarmes. Pour les éviter, le détecteur ne considèrera que les rayonnements infrarouges émis à un certain niveau, distinguant ainsi un animal d’un être humain, en occultant les chaleurs infrarouges perçues au ras du sol. Certains modèles disposent d’un paramétrage de l’angle de détection (90 °) et de sa hauteur afin de fixer une limite pour différencier l’homme de l’animal. À l’extérieur, deux faisceaux infrarouges (horizontal et dirigé vers le sol) permettent de mieux discerner un animal. En effet, un chat ne « touchera » que le faisceau horizontal, et un oiseau par exemple ne coupera que celui dirigé au sol. Seul un être humain pourra scinder ces deux rayons simultanément. Installation Le détecteur de mouvement à infrarouge passif est souvent installé dans un lieu de passage : devant les entrées, dans les zones communes, etc. Ce dispositif réagissant à une émission de chaleur et à une baisse de température, il est primordial de choisir son emplacement avec soin. L(‘on évitera de l’installer face à une climatisation, une source de chaleur ou une fenêtre (les phares d’une voiture qui passe suffisent à le déclencher). Les détecteurs immunisés contre les animaux se placent en des lieux où l’animal ne quittera pas le sol, sans meuble à gravir. Un système d’alarme équipé de caméras de vidéosurveillance pourra parfaire ce dispositif de sécurité. Le contrôle se fera visuellement et les fausses alertes pourront être évitées. L’alarme pourra se piloter à partir d’un smartphone ou d’un ordinateur, les images étant visualisées en temps réel. Avantages Aux accès protégés par un code d’identification, l’alerte n’est déclenchée qu’après un délai d’environ 45 secondes. Les résidents disposent de ce temps pour entrer le code et permettre une désactivation du système. Ce type de paramétrage est très utile, car il prévient efficacement les intrusions. Une alerte déclenchée avant toute infraction donnera au propriétaire le temps de réagir et d’appeler les autorités. Un détecteur de mouvement intérieur est particulièrement fonctionnel, car il localise immédiatement la zone du forfait. Certains modèles sont équipés d’une sirène de 120 décibels, une intensité auditive appréciable pour alerter les occupants en milieu de sommeil ou les voisins. Une longue portée (jusqu’à 15m) protège une grande partie des alentours de la maison et garantit la tranquillité. Parmi les modèles existants se trouvent le Kit alarme Blyss Liveez-Avec jardin et animaux, le Kit alarme Blyss Liveez Avidsen pour appartement ou maison avec animaux avec vidéo.
  • Détecteur d'ouverture


    Les entrées sont les parties de la maison les plus vulnérables. Le détecteur d'ouverture a été conçu pour parer à une intrusion indésirable. Qu'est-ce qu'un détecteur d'ouverture ? Le détecteur d'ouverture est un élément obligatoire qui compose le système d'alarme. Ce dernier, pour pouvoir être fonctionnel et déceler une présence indésirable, doit également être constitué d'autres éléments comme la centrale, les sirènes, la télécommande et les détecteurs de tous types. Le détecteur d'ouverture, plus particulièrement, a pour mission de percevoir une irruption offensive ou l’ouverture des accès d'une demeure, tels que les fenêtres ou les portes, lorsque le système d'alarme est activé. Connaître les composants d'un détecteur d'ouverture Ce dispositif de sécurité destiné aux portes et aux fenêtres comprend deux parties distinctes et dépendantes l'une de l'autre. La première est fixe et sert de socle à un interrupteur flexible. La seconde est quant à elle mobile et comporte un aimant intégré. Son fonctionnement ne nécessite pas de fils électriques. À l'achat, les piles qui les alimentent et, selon les modèles proposés, les rubans adhésifs ou les vis qui leur servent de fixation sont inclus. Savoir installer un détecteur d'ouverture L'aimant est à fixer sur la partie ouvrante d'un accès (la partie mobile d'une porte). L'émetteur se placera sur le dormant (ou le montant). Un écart de moins de 5 mm est à respecter entre les deux composantes. Il faudra également veiller à mettre de la distance entre les gonds (la pièce qui sert de pivot à la fenêtre) et le dispositif pour ne pas entraver l'utilisation de l'ouverture. Le montage s'effectuera de préférence sur une surface à l'épreuve de l'humidité et des chocs. Comprendre le fonctionnement d'un détecteur d'ouverture Le système magnétique est la base du fonctionnement d'un détecteur d'ouverture. Lors d'une ouverture, le détecteur perçoit un changement d'état, car ses deux composantes sont séparées l'une de l'autre de plus de 5mm. Il le signale à la centrale d'alarme qui enregistre ce changement et réagit en donnant l'alerte. Certains modèles sont opérationnels sans besoin de placer l'aimant face au détecteur. Un bref passage de l'aimant devant celui-ci est suffisant pour activer la sirène. Cette dernière ne sera pas activée si le code d'entrée correct est introduit dans le délai imparti. Pourquoi utiliser un détecteur d'ouverture ? Cet outil de sécurisation est utile pour prévenir l'intrusion de voleurs. En effet, à l'ouverture, la sirène qui résonne suffit dans 9 cas sur 10 à faire fuir les intrus. La nuit par exemple, avant même un vol, la sirène peut réveiller les occupants de l’habitation et leur donner le temps de réagir. Les accès des habitations ne sont pas les seules zones pouvant être protégées par ce genre de capteur. Le détecteur d’ouverture peut aussi sécuriser un tiroir ou une armoire contenant des effets précieux. Choisir un détecteur d'ouverture efficace Quatre caractéristiques sont primordiales dans le choix d'un détecteur d'ouverture. La première est sa taille. Un détecteur volumineux, donc trop visible, augmente les chances de sabotage direct du dispositif de sécurité. La couleur du dispositif est également importante. Elle se fondra de préférence dans celle de la porte pour plus de discrétion. Troisième critère, l'écartement maximum entre les deux parties du détecteur : plus il est restreint, plus le détecteur sera efficace. Enfin, la distance maximum d'émission du détecteur : la centrale d'alarme ne doit pas être trop éloignée des accès. Le coût d'un détecteur d'ouverture Un détecteur d'ouverture proposé en entrée de gamme se vendra entre 40 et 50 euros. Un détecteur haut de gamme est estimé dans les 400 euros. À noter que même si les détecteurs d'ouverture et les systèmes d'alarme sont disponibles chez presque tous les commerçants (supermarchés, quincailleries, etc.), il est plus sûr d'effectuer cet achat auprès de revendeurs et distributeurs agréés ou en ligne sur les sites spécialisés dans la sécurisation d'habitation. Des installations gratuites pourraient même être offertes.
  • Détecteur bris de glace

    Détecteur bris de glace
  • Détecteur de fumée


    La fumée saturée de CO2 est l’un des dangers qui guettent l’homme moderne. Le détecteur de gaz s’avère ainsi indispensable pour préserver des vies. Protéger d’une intoxication Poêle, chaudière, chauffe-eau, cuisinière, convecteur, les appareils utilisant du gaz peuvent se révéler dangereux. La présence de ce dispositif a de son importance dans les espaces d’exposition aux gaz toxiques comme les chambres à coucher et la cuisine. Mais d’autres milieux à risque sont également à protéger, notamment les lieux de travail : atelier de peinture, garage, imprimerie…Si ce matériel ne remplace pas un détecteur de fumée, il permet néanmoins de parfaire un système de sécurité. N’étant pas obligatoire, le détecteur de gaz est toutefois essentiel pour protéger d’une intoxication ou d’une explosion. Les gaz nocifs : le CO2 Le premier est le monoxyde de carbone ou CO2, gaz toxique dégagé par la combustion inachevée de matières organiques. Les appareils de chauffage à combustible (gaz, bois, mazout, etc.), les appareils électroménagers à moteur au gaz ou au propane (barbecue, cuisinière, chauffe-eau, sécheuse), ou les moteurs à combustion (pompe, génératrice, tondeuse…) sont à l’origine de cette combustion. Ce gaz toxique étant insipide, incolore, inodore et non irritant, il se décèle mal et peut tuer sans dispositif approprié. Le NOx Les oxydes d’azote ou gaz de ville sont dus à l’utilisation d’appareils de combustion au gaz, au pétrole ou au charbon (fours, radiateurs, etc.) ou des moteurs de véhicules automobiles. Leur production a lieu au moment de l’allumage du four ou de la cuisinière. Les voitures sont les premières responsables d’émission de ces gaz dans l’air avec un taux de 32 % des émissions au compteur. Ce gaz irritant, bien que non mortel, a des effets nocifs pour la santé : affection des voies respiratoires, sensibilité accrue des bronches aux infections pour les enfants et aggravation de l’asthme. Les COV, butane, propane Les COV ou composés organiques volatils sont des vapeurs et des gaz contenant du carbone et de l’hydrogène. Ils sont présents dans une multitude de produits courants (solvants de peinture, insecticides, chauffage domestique, alcool à 90 °…). Rarement mortels, ils peuvent néanmoins irriter fortement la peau, la gorge, le nez et les yeux ou attaquer le système nerveux central et provoquer migraine, nausées et vertiges. D’autres gaz, comme le butane et le propane, utiles au fonctionnement des cuisinières par exemple, sont dangereux, car présentant un risque élevé d’explosion. Détection Les détecteurs à gaz peuvent identifier toutes sortes de gaz, parfois invisible et indécelable pour les autres sens humains. D’autres, tel le butane, sont additionnés de colorants. Les plus légers comme les plus denses tels le propane et le butane sont captés. Chaque détecteur est conçu pour un type spécifique de gaz (CO2, COV, NOx, butane, propane…) mais leur mode de fonctionnement suit un schéma identique. Une onde radio les relie au système d’alarme. Ils renseignent sur le degré de toxicité d’une pièce grâce à un indicateur lumineux. Quand une trop forte concentration de gaz toxique est atteinte, il émet un signal vers la centrale qui fera résonner la sirène. Ils disposent, pour la plupart, d’une batterie rechargeable. Au sol ou au plafond ? L’installation d’un détecteur à gaz dépend du type de gaz à identifier. Pour les gaz moins denses que l’air, il se fixe près du plafond. Les détecteurs de gaz plus lourds (butane et propane) seront à placer près du sol, entre cinq à trente centimètres au-dessus. Un détecteur de Co à chaque étage est recommandé, son emplacement (sol ou plafond) n’étant pas facteur d’efficacité. Le principe à retenir est qu’un capteur doit se situer près d’un appareil à surveiller. Un détecteur de gaz n’est pas destiné à surveiller l’ensemble d’une habitation. Un capteur par pièce est conseillé et un détecteur par appareil à risque est suffisant.
  • Détecteur de gaz


    Le détecteur de gaz détecte rapidement une concentration anormale de gaz domestiques comme du Butane ou du Propane. Il est équipé d'une sirène qui se déclenche losrque le niveau de gaz dépasse un certain seuil. Il est relié par onde radio avec la centrale de l'alarme maison.
  • Détecteur domestique

  • Détecteurs extérieur


    Il est maintenant possible de prévenir une intrusion en surveillant les abords de sa maison. Les détecteurs extérieurs assurent cette protection indispensable. Les détecteurs à infrarouge Les détecteurs extérieur ou détecteurs de mouvement à infrarouge captent le rayonnement thermique présent dans le périmètre immédiat. Ce rayonnement peut être statique comme pour les rayons solaires, ou se mouvoir et varier assez rapidement. C'est le cas lorsqu’un véhicule passe devant le portail ou lorsqu'une personne descend les escaliers. Cette fluctuation rapide dans sa surface de détection est enregistrée par le capteur et envoyée à la centrale d'alarme pour activer la sirène. Certains modèles peuvent même commander une lumière qui éclairera la zone menacée si une présence est détectée. Afin de capter les rayonnements thermiques humains, deux surfaces de faisceaux inférieure et supérieure sont utilisées. Pour donner l'alerte, elles doivent être scindées en même temps. La dualité du dispositif réduit les fausses alarmes en extérieur dues à la réflexion de la lumière, aux variations de température et aux animaux domestiques (certains modèles sont insensibilisés à ceux de moins de 40 kg). De même, des détecteurs infrarouge anti-reptation sont installés pour déceler les mouvements sous le capteur. Angle et portée du détecteur extérieur D'une manière générale, les détecteurs extérieur doivent se placer à un niveau compris entre 0,80 et 1,20 du sol. L'installation du détecteur au mur ou au plafond dépend de la situation et du modèle (certains peuvent se fixer sur les deux plans). Plus le détecteur est placé en hauteur, plus le périmètre de détection est grand. L'importance de la zone de protection des détecteurs infrarouge est conditionnée par son angle d'intervention et sa portée (pouvant aller jusqu'à une trentaine de mètres). Des exemplaires de détecteurs de mouvement extérieur possèdent ainsi une couverture d'angle allant de 100° à 300°. D'autres modèles de capteurs peuvent pivoter de 90° à la verticale et de 180° à l'horizontale, ce qui donne un champ de détection plus précis. Certains, par contre, couvrent un périmètre de détection de 10°, dans un souci de précision. Des objets mus par le vent à l'instar des rideaux ou des branches d'arbres sont à éloigner de l'emplacement d'un détecteur de mouvement à infrarouge. Les climatisations, bouches de chauffage, lampe ou une autre source de chaleur peuvent également influer sur la réaction d'un détecteur extérieur en l'induisant en erreur. Protéger une façade, sécuriser un jardin... détecteur ou barrière infrarouge ? Pour bénéficier d'un maximum de protection, les façades des maisons arborant une surface longue et étroite doivent être équipées d’un détecteur périmétrique d’une portée de 24m. Sinon, un détecteur volumétrique s'ajustera parfaitement à des espaces définis comme une entrée, une allée, ou un couloir, avec un champ de détection de 180°. Lorsque la distance de sécurisation est beaucoup plus importante, opter pour une barrière infrarouge est plus avisé, et en installer plusieurs se révèle judicieux. La barrière infrarouge est composée d'un récepteur et d'un émetteur installés en vis-à-vis. Une distance de 200 m est à respecter afin qu'ils puissent se connecter. Son fonctionnement est semblable à un détecteur extérieur classique : un mouvement dans le champ de détection compris entre l'émetteur et le récepteur coupe le faisceau et déclenche l'alarme. Pour l'installer : aligner le récepteur et l'émetteur de la barrière de manière optique ou électronique selon les modèles. Les barrières extérieures présentent un indice de protection (IP) plus conséquent, car elles sont programmées pour réagir au mieux malgré les phénomènes extérieurs (pluie, neige…), la réflexion lumineuse (vitres, neige) et la perte de signal (avec le brouillard). Elles peuvent fonctionner en toute saison, sous une température ambiante de +65° à -30°. Les détecteurs à IP 65 sont opérationnels dans une atmosphère humide et poussiéreuse.
  • Sirène


    Efficace pour sécuriser sa maison, un système d'alarme ne serait rien sans sa sirène. En effet, la sirène est l’élément primordial permettant d’alerter face au danger. Dissuader, avertir, alerter Il a été maintes fois prouvé que le seul son d'une sirène suffit à faire avorter un cambriolage. Nombre de malfrats prennent peur et prennent la fuite avant d'être pris sur le fait. Un système d'alarme comporte divers éléments qui contribuent, chacun selon leur fonction, à garantir la protection et la sécurité d'une demeure. Les détecteurs de toutes sortes peuvent capter fumée, intrus, ou effraction et la centrale enregistrer toutes ces informations. C'est à la sirène que revient le rôle important d'avertir les occupants d’une habitation d'un danger ou d'une anomalie. Une sirène qui résonne met en état d'alerte non seulement la maison attaquée, mais également le voisinage. Quelle que soit la situation, les voisins peuvent l’entendre et avertir les autorités concernées. Une sirène peut également sauver des vies en cas d'incendie nocturne, lorsque les occupants endormis n'ont aucune conscience du danger qui les menace. Audibilité de la sirène Pour être efficace et audible, une sirène doit d'abord s'adapter à la superficie de sa zone d'intervention. Par ailleurs, son emplacement est facteur du degré sonore à adopter pour couvrir le périmètre où est implantée la maison. Il importera donc de bien s'informer sur l'environnement de la demeure. En effet, un voisinage à portée de voix et un quartier calme nécessiteront une sirène moins puissante qu'une habitation située dans un quartier fréquenté. La puissance d'une sirène se mesure en décibel, ou dB. Issu du domaine de l'acoustique, ce terme désigne le niveau ou la puissance sonore. Il est important de noter que, pour une propagation optimale du son, les appareils sonores, en l'occurrence la sirène, se placent le plus en hauteur possible. Les habitations à étages seront de préférence équipées de sirènes de puissance supérieure, à 100 dB. Les petites maisons et les demeures moyennes, quant à elles, opteront pour une sirène d'alarme de puissante plus faible. Emplacement intérieur ou extérieur ? Une sirène d'alarme installée à l'extérieur et visible suffit généralement à dissuader les cambrioleurs. En effet, ce sera le signe qu'un système de sécurité opérationnel protège la maison. Il faut savoir qu’une installation en externe est surtout nécessaire pour alerter le voisinage d'une anomalie. Une sirène placée à l'intérieur de la maison servira par contre à déranger le voleur. Même s'il opère dans une maison vide d'occupants, la sirène intérieure pourrait de plus être perçue par les voisins ou des passants. D’une manière générale, une maison sera mieux protégée avec la présence de plusieurs sirènes. Au minimum, il est conseillé d'en placer une à l'extérieur et une autre dans la maison. Certains systèmes d'alarme proposés sur le marché ont résolu le dilemme en s’équipant de sirènes multiples. Flash, prix... comment choisir une sirène ? Les modèles courants et basiques de sirène d'alarme se présentent sous forme de boîtier mesurant une quinzaine de centimètres. Mais d'autres modèles intègrent un flash lumineux qui s'active simultanément à l'émission de la sonnerie aiguë. Une lumière (rouge) et intermittente à l'instar de celle des gyrophares est alors diffusée pour donner l'alerte de manière visuelle. La zone attaquée est immédiatement repérée à l'aide de ce dispositif. De cette manière, les autorités qui interviennent (ou la société de surveillance si un contrat a été souscrit) procèderont rapidement à une vérification. Toutes les alarmes sont équipées d'une sirène. Celles présentes en entrée de gamme se vendent à partir de 5 euros. Une sirène munie de multiples fonctionnalités affiche des prix qui peuvent excéder 300 euros.
  • Périphérique domotique

    Les périphériques domotiques comme les prises radiocommandées fonctionnent avec les alarmes de maison sans fil Orum et Optium.
  • Télécommande


    À porter sur soi, la télécommande assiste dans la gestion optimale d’un dispositif de sécurité. Détails sur cet accessoire à la fois utile et pratique. Fonctions de la télécommande Souvent associée au dispositif de sécurité, la télécommande sert à la gestion à distance, par infrarouge ou par onde radio, selon les modèles. Cet accessoire s'utilise pour l'activation ou le désarmement de l'alarme. Avec la domotique, cet élément indispensable peut être considéré comme l'extension même du propriétaire. En effet, elle pilote et commande le système électronique de la demeure tout en permettant par exemple d'ouvrir et de fermer la porte du garage, les volets ou le portail d'entrée. La télécommande permet en outre de régler l'éclairage au sein de la maison. Dans le cas des équipements qui comprennent des détecteurs d'ouverture, l'alarme peut s'activer par simple pression de bouton au départ de la maison et pourra être désactivée de la même manière au retour des occupants. La télécommande, dans ce cas précis, sera qualifiée d'universelle, car son champ d'action contrôlera les différents dispositifs de sécurité équipant l’habitation. Types de télécommande Le marché actuel propose un certain nombre de modèles de télécommandes. Les télécommandes filaires et d'autres modèles plus perfectionnés sans fil sont les plus courants. Les télécommandes filaires sont habituellement intégrées à la centrale d'alarme. Toutes les commandes se font directement sur le boîtier et le propriétaire doit se déplacer à l'emplacement de la centrale pour paramétrer le système d'alarme. Pour activer le dispositif par exemple, l’utilisateur devra se rapprocher du boîtier central, ce qui n'est peut occasionner une perte de temps en cas d'oubli, voire constitué « une porte ouverte » pour les cambrioleurs. Dans le cas de la télécommande sans fil, il n'y a nul besoin de manipuler la centrale, tout se contrôle à distance. Portable et munie d'une interface de commande, la télécommande sans fil est bien plus pratique et fonctionnelle que son homonyme vissé à la centrale. Outil de gestion de l'alarme Avec la télécommande, il est possible d'entrer toutes les fonctionnalités en option pour gérer dle dispositif de sécurité sans avoir à manipuler la centrale ou appeler la société de sécurisation pour une assistance technique. Le système se commandera à n'importe quel moment et depuis n'importe quel endroit, de la voiture, d'une pièce adjacente à l'alarme ou depuis le jardin. Il est cependant à noter que cette distance doit être raisonnable et ne pourra excéder 100 mètres pour certains modèles. Outre une interface de commande, la télécommande dispose aussi d’une fonction de détection. Elle permet, lorsqu’une alarme retentit, de vérifier que le détecteur à l'origine de l'alerte a enregistré une menace réelle et non émis une fausse alarme. La télécommande servira de relai entre le propriétaire et le détecteur pour cette opération de vérification. Dans le cas d’un système équipé d’une caméra par exemple, la télécommande pourra lui enjoindre de zoomer, de s'incliner ou d’élargir son champ de vision. Le bouton « Panique » L'option « Panique » figure en bouton unique sur certaines télécommandes. Elle concerne les situations d'urgence où une aide extérieure et compétente est vitale. C'est ce qui survient dans les situations dangereuses : lors de cambriolages où les malfrats se sont déjà introduits, ai début d'un incendie ou à la détection d'un intrus en train de forcer une porte. Dans ce cas de figure, ce bouton offre une solution optimale et permet d’alerter au plus vite pour une assistance extérieure. Une seule pression sur le bouton panique active l'envoi d'une alerte sonore, et lance par la même occasion l'appel des numéros d'urgence introduits dans le système d’alarme, si celui-ci comprend cette fonctionnalité.
  • Transmetteur GSM


    L'alarme GSM est la dernière née des systèmes de sécurisation d'habitations. Elle émet les alertes sur le smartphone grâce à un transmetteur GSM. coup de projecteur sur ce transmetteur téléphonique. Appareil de liaison Le transmetteur GSM relie le système d'alarme à un poste téléphonique mobile ou fixe. La majorité de ces dispositifs d'alarme intègrent un système de communication. Presque tous ces appareils de sécurité communicatifs utilisent des transmetteurs téléphoniques RTC quand la plupart jouissent d'une compatibilité IP. Le plus performant se trouve être l'alarme GSM. Un transmetteur GSM n'exige pas de connexion à une ligne fixe. Il suffit d'une antenne intégrée au transmetteur GSM pour le connecter à un téléphone portable. Une alarme GSM peut exploiter un système propriétaire. Elle déclenche l'alarme par le biais d’un transmetteur téléphonique déjà équipé d'une carte SIM. Celle-ci est dédiée à l'appareil et n'appartient pas à des opérateurs reconnus. La méthode habituelle reste la souscription à un opérateur courant ou l'achat d'une carte SIM indépendante de l'alarme. Avant tout achat ou souscription, l’on veillera à tester la portée de la carte SIM et la couverture réseau par rapport à l'habitation concernée. Fonctionnement d'un transmetteur GSM Quand la centrale d'alarme enregistre des anomalies (mouvements suspects, fumée, bris de verre à une des ouvertures de la maison...), elle se déclenche et donne l'alerte. Si une sirène peut résonner, le rôle du transmetteur GSM sera de relayer cette alerte et de la poster sur un smartphone prédéfini sous forme de SMS ou de message vocal. Le propriétaire choisit la fonctionnalité de son alarme GSM : court message écrit ou message vocal, et qui l'enregistre. L’utilisateur dispose également du droit d'intégrer jusqu'à 5 numéros de téléphone dans sa liste d'appel pour une alarme GSM. Lorsqu’il n'est pas disponible ou éloigné de son domicile, le transmetteur téléphonique contacte les autres numéros et leur envoie une alerte. Les messages préenregistrés sont émis sans discontinuité jusqu'à ce que l'un des destinataires de la liste réponde et notifie la réception de l'alerte. Ligne de secours et appel d'urgence Ce système est providentiel pour les habitations isolées. En effet, une sirène déclenchée dans une demeure située à l'écart a peu de chance d'être entendue. Si le numéro des voisins les plus près d'une agglomération intègre la liste d'appel de l'alarme GSM, ceux-ci pourront contacter plus rapidement les autorités. Ce dispositif permet également de partir l’esprit tranquille pour une plus longue durée. Une maison vide pendant les vacances peut par exemple attirer les cambrioleurs ou être victime d'un sinistre. L'alarme GSM, avec l'aide du transmetteur GSM, enverra l'alerte directement sur le smartphone du propriétaire, tenu au courant, bien qu'éloigné. Le transmetteur peut par ailleurs servir de commande d'alarme à distance. Une activation oubliée, un débranchement à la certitude de tout danger écarté peut s'ordonner via le portable. Et ultime utilité, mais non des moindres, le transmetteur GSM retransmet sans problème les alertes et sert de ligne de secours pour pallier à un sabotage ou à une coupure de la ligne filaire. Subventions et prix L'utilité d'un transmetteur GSM est avérée, mais son coût très élevé en fait un produit luxueux qui pourrait néanmoins sauver des vies et préserver des biens. C'est pourquoi l'ANAH pour Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat a mis en place une subvention servant à acheter et à mettre une alarme en service. Le coût très prohibitif d'un système d'alarme doté de transmetteur GSM peut s’expliquer par l'abonnement à un opérateur téléphonique ou le prix de la carte SIM. Le matériel en lui-même constitue également un investissement onéreux. Sur internet, les sites spécialisés ou revendeurs agréés mettent en vente des transmetteurs GSM avec des prix affichés entre 150 à 690 euros. Des modèles d'alarmes suréquipés peuvent se vendre jusqu'à 1500 euros.
  • Barrière infrarouge


    Protégeant des intrusions ou de la noyade, la barrière infrarouge est un dispositif qui s'avère être indispensable pour la sécurité d’une habitation. Les détails sur les caractéristiques de ce système de protection très fonctionnel. Définition et mode fonctionnement La barrière infrarouge, également appelée détecteur anti-intrusion, est complémentaire à un système d'alarme. Son fonctionnement est possible grâce à deux éléments essentiels : un émetteur et un récepteur. Un faisceau infra rouge, indétectable à l'oeil nu et émis sans discontinuer, va constituer une barrière. Si un corps ou un objet vient à la couper, la barrière le définira comme suspect et le signalera aussitôt à la centrale d'alarme. De quelques mètres à une centaine de mètres pour les modèles les plus performants, la portée d'une barrière infrarouge varie d'un dispositif à un autre. Selon sa configuration, une barrière infrarouge pourra être directe ou par réflexion. Dans le premier cas, deux dispositifs seront à disposer de part et d'autre de la surface à contrôler (porte, etc.). Pour la barrière infrarouge par réflexion, ces deux éléments font partie intégrante d'un seul boîtier. Un composant servant de réflecteur sera installé face à ce dernier et réfléchira le faisceau vers le récepteur. Quel que soit le modèle utilisé, aucune différence n'est à noter : n'importe quel obstacle interrompant le faisceau déclenchera la barrière. Utilités Une barrière infrarouge possède un large champ d'application. Intérieures ou extérieures, elles préviennent de multiples risques. Le premier est bien évidemment lié à une intrusion. Si les autres alarmes sont conçues et programmées pour ne s'enclencher qu'après une effraction effective, celles dotées de barrières infrarouges empêchent un cambrioleur de s'introduire dans une demeure. Placées devant les entrées ou dans le jardin, elles s'activent dès qu'un intrus pénètre dans son champ de contrôle. La prévention des noyades est également dédiée à la barrière infrarouge. Dans ce cas de figure, le dispositif agit sur le même principe que la prévention à l'intrusion. L'accès aux alentours de la piscine est gardé à l'aide de dispositifs disséminés de manière à optimiser le champ d'action de la barrière. Quand cette dernière est activée et dès que le périmètre de sécurité est franchi, l'alerte avertira du risque de noyade. Cette protection est exigée par la loi, à défaut de barrières matérielles. Où l'installer ? Sa longue portée lui permet d'être installée en de nombreux coins et recoins d'une propriété, à l'intérieur comme à l'extérieur. Ce type de détecteurs est de surcroît utile, car pouvant se placer à des endroits sensibles et stratégiques dans le cadre d'une protection anti intrusion. Pour pouvoir fonctionner correctement, la barrière infra rouge, plus précisément son récepteur, devra être placée hors de portée directe des rayons solaires. Selon les modèles, la barrière infrarouge peut être composée d'une suite d'émetteurs et de récepteurs placés les uns à la suite des autres de manière verticale. Cette disposition permet de sécuriser intégralement une zone. En effet, le champ de contrôle sera infranchissable avec un saut ou en rampant. Choix d'une barrière infrarouge La topologie de l’espace à protéger déterminera la configuration de l'installation d'une barrière infrarouge. Les besoins de couverture aideront au calcul et à la définition de la portée : longue ou un peu plus courte. Il faut par ailleurs prendre en compte la question du choix de l'alimentation. Par exemple, dans des zones exposées au soleil, les modèles munis de panneaux photovoltaïques (ou panneaux solaires) sont adéquats et indiqués. Pour les autres cas, opter pour des piles et des batteries avec une longue durée de vie est conseillé. Enfin, le nombre de capteurs infrarouge est déterminé par la fonction du dispositif de sécurité. Pour des détecteurs, il est ainsi judicieux de se doter d'un modèle avec plus de deux cellules infrarouges.
  • Centrale

par page
Résultats 1 - 9 sur 43.
  • 35,00 € 70,00 € -50%

    Ce détecteur de mouvement pour l'intérieur permet de sécuriser un volume d'une profondeur de 10 mètres. Il est immunisé contre les animaux de moins de 18 kg. Son compteur d'impulsion est paramétrable et communique avec la centrale de l'alarme en cas de détection d'une intrusion.     

    35,00 € 70,00 € -50%
    Prix réduit !
    Disponible
  • 30,00 € 50,00 € -40%
    Promo!

    Fixé aux portes et fenêtres, ce détecteur décèle toute tentative d’intrusion par ces accès et transmet l’information à la centrale qui donne l’alerte.

    30,00 € 50,00 € -40%
    Disponible
  • 160,00 € 200,00 € -20%
    Promo!

    Sirène extérieure sans fil. Cette sirène est complètement alimentée par énergie solaire. Elle est totalement sans fil et donc très simple à installer. Elle est équipée d'un puissant gyrophare. La batterie interne de la sirène assure une contibuité de service pendant 40 jours en l'abscence totale de soleil.

    160,00 € 200,00 € -20%
    Disponible
  • 40,00 € 50,00 € -20%
    Promo!

    La télécommade permet d'activer et de désactiver à distance une alarme depuis l'extérieur d'une maison. Ce modèle permet aussi de faire de l'activation partielle de zones et de déclencher l'alarme en mode panique en cas d’agression.

    40,00 € 50,00 € -20%
    Disponible
  • 120,40 €

    Ce clavier filaire permet d'armer/désarmer les différents modes (TOTAL, PARTIEL ou PERIMETRIQUE) et d'activer une alarme PANIQUE.

    120,40 €
    Ajouter au panier Détails
    Sur demande
  • 195,00 € 260,00 € -25%
    Promo!

    Ce détecteur photoélectriques à quadruple lentilles a été conçu sécuriser un périmètre aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Il consiste en un émetteur un récepteur.  L'émetteur émet des rayons infrarouges invisibles avec des fréquences changeantes au récepteur. Les fréquences changent pour se protéger des perturbations qui pourraient être occasionnées par d'autres sources.

    195,00 € 260,00 € -25%
    Disponible
  • 56,00 € 80,00 € -30%
    Promo!

    Ce détecteur de gaz permet de détecter les gaz comme le méthane, propane, butane et gaz de ville. Il peut être installé partout dans une maison et de préférence à proximité de dispositifs qui peuvent être à l'origine d'une fuite de gaz. Il communique par onde radio avec le système d'alarme. En cas de détection, un signal est envoyé à la centrale de l'alarme qui déclenche une alerte.

    56,00 € 80,00 € -30%
    Disponible
  • 210,00 €
    Promo!

    Le VXI-R utilise le principe de détection multiple. Deux plans de faisceaux (supérieur et inférieur) doivent être simultanément coupés pour générer une condition d'alarme. Cela permet de réduire les fausses alarmes, particulièrement celles causées par les variations de températures, la réflexion de la lumière et les petits animaux.

    210,00 €
    Disponible
  • 125,00 €
    Promo!

    Le transmetteur téléphonique est le complément d'une alarme maison. Il permet de s'affranchir d'une ligne France Telecom ou encore d'un boitier ADSL type Livevox, Freebox, ... Il se connecte directement sur le connecteur rj-11 de la centrale de l'alarme.

    125,00 €
    Ajouter au panier Détails
    Sur demande
Résultats 1 - 9 sur 43.

Les systèmes d'alarme maison sans fil sont chez Alarmania. Il est possible de faire l'acquisition d'un système de protection sous la forme d'un kit alarme sans fil. Alarmania dispose d'accessoires pour compléter son alarme maison sans fil. Un clavier déporté est util si un grand nombre de personnes doivent accéder à un lieu protégé par un système d'alarme sans fil. De nombreux types de détecteur de mouvement pour alarme maison sans fil sont disposibles sur le site. Il est possible de chainer des barrières de sécurité pour définir une zone de protection.